AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le forum ouvre enfin ses portes le 28 Septembre ! De nombreux avatars sont à prendre . Une nouvelle version est à nos portes <3

Partagez | 
 

 This night gonna be a good night featuring Zack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosie J. Cavalarez est fier de vivre au Québec



avatar

✿ Messages : 64
✿ Née le : 30/04/1991
✿ Inscrit le : 01/10/2010
✿ Pseudo : © New Yorkaise


MessageSujet: This night gonna be a good night featuring Zack   Jeu 7 Oct - 14:32

ZACK AND ROSIE ••
loving or not loving


La nuit tombée dans son écrin d’automne depuis quelques minutes déjà. Un voile bleu foncé se dessinait doucement dans le ciel bleu clair qui était la quelques seconde au paravent. Après une longue journée de cours divers et variés, en effet j’avais enchainé des cours de biologie, de psychologie, de philosophie et de physique. Le but de la journée était de trouver un stage, j’ignorais encore le pourquoi, le ou et le comment mais j’avais envie de trouver un stage assez bien pour que je puisse m’épanouir dans ce que je désirais. J’avais choisis la criminologie, par passion, je trouvais quelques choses de passionnant dans cet art de la science. J’avais envie de résoudre les mystères des sciences, de résoudre une affaire, se mettre à place de quelqu’un et de résoudre ces pensées. En réalité j’en avais eu envie à l’âge de six ans, quand j’avais vu les experts, c’était peut être bête ou un peu ridicule mais j’avais trouvé ça passionnant, et je savais qu’a mon tour je voudrais être une Horacio Cane ou une Mick Taylor. J’avais donc tout fait pour ça, sans oublié le principe de la vie, j’avais envie de m’amuser comme tout les gens qui avait mon âge bien sur. Ce soir mon choix c’était porté sur une boîte de nuit sympathique en ville, elle venait d’ouvrir il y a un bon moment déjà, dans mon souvenir je ne la voyais pas mais mes souvenirs étaient parfois vagues. OSEF, j’avais passé une bonne partie de la soirée à me préparer, j’avais envie d’être jolie, pas pour attirer tout les garçons sur mon être mais simplement pour me sentir bien.

Sarah, une amie de classe qui m’accompagnait bien que je ne la connaissais pas depuis tellement longtemps. Je l’avais rencontré quelques jours auparavant, et elle m’avait semblé à la fois douce, gentille et très énergique par moment, elle avait presque ce grain de folie dans les yeux, elle était folle enfaite mais dans le bon sens de la folie bien sur. Elle était étudiante en médecin, et nous avions quelques cours en communs, tel que la biologie, la physique, la chimie et toutes les autres disciplinent qui trouvait un commun dans la médecine ou la criminologie. Nous nous préparions toutes deux dans mon appartement, j’avais du passer plus d’une heure à boucler sa magnifique chevelure brune et inversement d’ailleurs. Elle avait opté pour une robe de couleur rouge, lui arrivant bien au dessus du genou, elle était élégante, douce et sexy très loin de la vulgarité cependant. Pour ma part, je lui avais emprunté une robe noir, cintré, sexy, mais encore une fois loin de la vulgarité, je voulais paraître belle autant qu’elle. Je ne m’étais que rarement senti à l’aise dans une tenue de ce genre mais je devais me plaire avant de plaire aux autres et Sarah était de très bon conseil. Nous quittions ensemble ma chambre dans un taxi au alentour de 22 heures, la boîte se trouvait à quelques kilomètres mais rester trop loin pour envisager la marche à pied, surtout avec des chaussures comme celle-ci. Je ne fus quand je vis la foule devant la boîte, ils sectionner les gens ce qui semblait presque révoltant à mon sens, mais nous passions sans aucun soucis, Sarah étant une habituée. L’intérieur était presque aussi beau que ce qu’elle m’avait dit, c’était élégant, raffiné et sans trop en dire assez hot. Nous nous glissâmes jusqu'à bar, un cocktail à la main, Sarah me glissa quelques mots du style « Excuse-moi Honey », j’avais de suite compris en voyant la ligue de beau brun qui se trouvait près d’elle, enfin derrière attendant surement mon accord bien qu’elle n’en avais pas besoin. Je les aurais rejoins sans doute si je n’étais pas aussi obsédée par un autre.

Je fini mon verre quand je cru rêver, décidément c’est beaucoup plus que de l’obsession pensais-je en voyant le visage de Zack, un peu plus loin dans la boîte. Je compris rapidement que je n’étais pas folle quand j’entendis miss camping, une jeune femme blonde décolorer se pavanée à ces cotés. Mon regard croisa le sien ainsi que celle de ces Zackettes si je pouvais les appeler ainsi, je fus prise d’un énorme sentiment de jalousie, c’était presque insupportable, j’avais quasiment une envie de meurtre en les regardants. Je voyais la façon dont miss camping le regardait, c’était je n’avais même pas les mots, mais au fond je savais qu’il avait raison de s’amuser. Mon visage se tourna vers Sarah, entrain de jouer avec son boys band. Sans savoir pourquoi j’avançais vers eux.

« Rosie » dit-je au type que je croisais en premier près de Sarah, c’était un grand brun à l’allure athlétique, il avait une peau légèrement allée et un regard sombre et mystérieux. En réalité il ressemblait à tous les autres. Sarah m’offrit un second verre, je me surprise de la façon rapide à la quel il fini dans ma gorge. La nouveauté ce soir c’était ces tubes de verre ressemblait à des testeurs chimiques, Sarah le plaça au centre de sa poitrine et le fit boire par l’un de ces Brad Pitt, ce que je fis aussi à mon tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tick-tack-boom.forums-actifs.net/forum.htm
S. Zack Silver est fier de vivre au Québec



avatar

✿ Messages : 89
✿ Née le : 13/10/1989
✿ Inscrit le : 01/10/2010
✿ Pseudo : Sophie
✿ Votre emploi : Chef Cuisinier
✿ Humeur : Bonne


je suis québécois
♦ chanson du moment: Te Amo
♦ la relation d'autrui:

MessageSujet: Re: This night gonna be a good night featuring Zack   Jeu 7 Oct - 20:05

    Le week end c’est bon, surtout quand pour une fois notre patron nous donne un vrai week end. Oui en tant que chef cuisinier et travaillant dans la restauration contrairement aux gens je travaille, le vendredi soir, le samedi et parfois même le dimanche. Mais cette semaine il voyait que je n’étais pas très en forme et sans me venter voyant que j’étais un employé modèle, toujours à l’heure, jamais absent, il décida de me laisser mon week end du vendredi midi au dimanche soir. J’étais très heureux car c’était rare. La raison qui faisait que je me sentais mal était bien entendu le retour de Rosie, cela m’avait beaucoup perturbé, je me sentais mal je ne savais vraiment pas ou j’en étais. Alors en ce vendredi midi, en rentrant du boulot je rentrais directement chez moi j’étais plutôt fatigué, j’étais sortit la veille après le boulot jusqu’à tard dans la nuit et je travaillais ce matin. En rentrant à 15 heures après mon service je fis donc une sieste et elle fut plutôt longue car c’est à 19 heures que je me réveillais avec un message sur mon portable d’un pote qui me proposait un restaurant entre nous avec d’autres potes pour finir ensuite en boîte. Heureusement le repas était prévu à 20 heures alors j’eu le temps de prendre une bonne petite douche et de me préparer pour ensuite prendre la voiture et me rendre au restaurant.
    Dire que j’y suis toute la semaine dans un restaurant et même quand je ne suis pas en service j’y vais mais ce n’étais pas là où je bossais et en plus c’est bien agréable d’être assis à table avec ses amis et non derrière les fourneaux. Je m’installais avec eux et ils voyaient bien que j’étais un peu ailleurs ils me parlaient de conquêtes qu’ils avaient eu dans la semaine et moi je ne disais rien alors que d’habitude je la ramène toujours. Me connaissant bien il voyait que j’étais mal alors à la fin du repas quand nous nous dirigions en boite de nuit, une fois à l’intérieur, autour d’une table je fus surpris que mes potes avaient appelé des filles pour me remonter le moral. Pour une fois ce n’était pas moi, je n’avais rien demandé mais ces jeunes filles étaient plutôt très entreprenantes. Au début je me laissais faire mais sans trop rentrer dans leurs jeux quand un de mes potes commençait à me provoquer me demandant si j’étais devenus gay et tout plein de chose pour me chauffer un peu alors oubliant un peu que la femme de ma vie était dans cette fille, et pour garder ma fierté bêtement je rentrais dans le jeu attrapant la première pétasse pour lui rouler une pelle puis commençait à lui caresser les seins. Oui un peu surprenant mais pas en Amérique c’est plutôt courant de chauffer des filles devant tout le monde avec aucune gêne. Et voilà que j’en oubliais Rosie, du moins oublié et un grand mot je faisais avec.

    Alors qu’on c’était quitté à l’université on c’était dit qu’on se reverrait mais je ne savais même pas ou elle vivait, ni son numéro de téléphone rien comme si c’était une inconnue alors que pas du tout il faut dire que si je le voulais vraiment j’aurais pus tout faire pour la retrouver comme aller devant l’université mais je ne savais pas vraiment si j’étais vraiment prêt. Alors que les filles étaient toutes autour de moi et d’autre avec mes potes, elles me chauffaient de plus en plus et surtout une, vous savez le genre de filles bien maquillé qui aime ce faire remarquer et un peu pétasse dans son genre si je n’ose dire un mot vulgaire, et alors que j’avais ma main autour de sa taille la tripotant à moitié mon visage croisait celui d’une autre fille. Je fis les gros yeux, c’était impossible, j’étais dans une sacrée merde, nous qui devions avoir une vraie discussion pour aller de l’avant voilà qu’elle me voyait avec toutes ses filles les plus délurés les unes que les autres. Je me sentais pas à ma place d’un cou et les filles qui étaient avec moi remarquèrent qu’il y avait quelques choses car elles regardèrent toutes Rosie mais aucune me demanda c’était qui elle en avait rien à foutre ce qu’elles voulaient c’était moi. Je ne savais même plus quoi faire et le visage de Rosie ce détourna du mien mais je continuais de la regarder moi au loin même si elle m’avait tourné le dos je voulais voir ce qu’elle faisait. Je voyais qu’elle se rapprochait d’une fille mais pas que car elle commençait à parler avec un homme, les filles étaient de plus en plus collante que je n’arrivais même pas à voir ce que Rosie faisait, alors je me décalais, les poussant un peu pour qu’elles arrêtent de me bloquer la vue mais quand je vis ce que je vis, j’aurais en faite préféré qu’elles me gâchent la vue pour ne pas voir ce spectacle devant mes yeux. Elle venait de prendre un tube avec surement de l’alcool dedans et le mis entre sa poitrine et je vis un connard lui attrapais en lui effleurant le sein, en faite j’avais presque fait la même chose avec une fille juste avant du moins elle n’avait pas de tube je la touchais juste. Mon regard devenu vert, j’avais qu’une envie tout exploser. Je n’aimais pas ça alors que les filles revenaient vers moi je leurs lança devant mes potes un « lâchez moi merde » mes potes étaient tous surprit c’est bien la première fois que j’envoyais balader des filles, je me dirigeais vers Rosie, et je la retournais vers moi, elle devait être surprise, je l’avais un peu attrapé par le bras comme à l’université un peu brusquement je la retournais attraper un tube vert et d’un regard je lui lançai

    Moi aussi je peux jouer ? Ça à l’air amusant ?

    Je mis le tube entre ses seins et attrapa l’alcool, elle voyait bien que mon regard en disant long oui j’étais dans une nature très jaloux mais mes potes étaient surpris de mon comportement ils ne savaient pas trop ce qui ce passait. Je la regardais et lui dit :

    Merci

    Puis je me retournais vers le mec et lui colla un poing dans la figure en lui rétorquant un « la touche plus » alors qu’il se levait pour commencer à vouloir m’en foutre une, mes potes qui regardaient commencèrent à s’avancer et il le vit, étant des jeunes qui c’étaient déjà fait virer de la boîte et voulant éviter les problèmes, je repartis tranquillement vers mes potes qui voulait en savoir plus mais je ne dis rien simplement je m’asseyais à la table et enfiler un verre de vodka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie J. Cavalarez est fier de vivre au Québec



avatar

✿ Messages : 64
✿ Née le : 30/04/1991
✿ Inscrit le : 01/10/2010
✿ Pseudo : © New Yorkaise


MessageSujet: Re: This night gonna be a good night featuring Zack   Jeu 7 Oct - 21:37

Je n’avais jamais été jalouse, enfin spécialement jalouse mais avec lui tout mes sentiments étaient décuplés avec lui. J’avais déjà lu que la jalousie était une forme d’amour bien que j’en avais toujours doutée. La jalousie accompagne souvent la relation amoureuse et, comme elle, répond à des objectifs de perpétuation de l’espèce. Mais contrairement à la passion et aux ébats sexuels, celle-ci n’est en général pas agréable à vivre. Or, la nature a tendance à récompenser les comportements utiles par le plaisir. C’est dire que la jalousie que nous connaissons aujourd’hui est certainement une forme altérée, voire dégradée, d’un phénomène originel. C’est en tout cas ce que laissent supposer ses deux caractéristiques essentielles : sentiment de possession bafoué et faible estime de soi. J’avais toujours presque détestais ça, je n’aimais pas le coté possessif de l’homme mais quand je voyais une fille s’intéressais à lui c’était comme un coup de poignard en plein cœur, et je l’étais totalement jalouse. Et surtout de Miss Camping. Je me demandais ce qui la conduisait à agir ainsi, j’étais persuadée qu’elle pouvait être quelqu’un de presque bien si elle le voulait vraiment au lieu, d’être une trainée piqueuse d’ex homme de vie.

L'homme qu'elle drôle de machine. Tellement complexe à la fois indécis et machiavélique. Je ne comprenais pas cela. C’est ainsi que je voyais l’espèce humaine, fausse et méchante. L’erreur est humaine à écrit un grand homme, je dirais plutôt que l’erreur est la cause d’un comportement voulu, nous sommes tous les maîtres de notre corps et chaque gestes et actes est pertinemment voulu. Alors l’erreur humaine est une pure invention pour faire passé l’homme pour quelqu’un civiliser alors qu’au fond il est un animal peut être différent, utilisant des pratiques culturel alors que l’animal reste dans le naturel mais comme lui il n’a aucune pitié pour sa proie et il est stupide. L’humanité, il y avait tellement peu d’humain capable de compassion envers quelqu’un d’autre, combien était sincère ? Combien ne mentaient pas sur leurs sentiments ? La franchise, peut de personnes en sont réellement capable et c’est quelques personnes peuvent être fière d’être humain. Je haïssais l’espèce humaine à ce moment, pourtant différent de mon comportement habituelle mais la souffrance me changeais, je ne voulais plus y croire en tout ces ryes humain. Je serais désormais Rosie, juste Rosie, sans artifice dans sa simplicité sans chercher à devenir quelqu’un que je ne veux pas être, juste moi dans toute mon humanité. A la fois, forte malgré la peur de souffrir, à la fois belle car les apparences sont essentielles désormais; maligne rêveuse. Douce et indépendance.

Mon coté douce et indépendante c’était un peu perdu en chemin si je puis me permettre l’expression. J’avais envie d’oublier, d’oublier que j’avais pensé à lui chaque jour depuis qu’il avait croisé mon chemin, que je m’étais réveillé chaque matin étant quasiment persuadée qu’il était à mes cotés mais ce n’était que des illusions, comme un oasis dans le désert. En une micro seconde, tout ma douceur et ma générosité c’était transformer en envie de meurtre avec Miss camping. J’avais préfère ignorer, m’amusant avec Sarah, Javier et compagnie, bien que le nom des autres me soit totalement inconnu. C’est ce que j’aimais chez Sarah, son coté spontané et sans soucis. J’aurais aimé avoir son insouciance, sa joie de vivre, son peps, et son coté délurée. Elle était très indépendante et forte tout ce que je n’étais pas totalement. Je n’avais même pas le courage de regarder Zack dans les yeux pendant que ces blondasses se frottait à lui ou jouer avec son corps. J’avais décidé de jouer moi aussi. Il s’appelait Javier, il devait être espagnol ou mexicain, en tout cas il avait ce coté hot et torride, je ne pouvais nier qu’il était beau mais il n’était pas Zack. Alors que je siroté enfin laissé siroté Javier et compagnie, je me senti attiré par une force plus forte que moi, c’était Zack, héroïquement presque, je compris de suite à son regard que je ne devais rien dire, il était partagé entre la haine, la colère, la jalousie et la surprise. Je le connaissais par cœur, j’aurais pu le reconnaitre les yeux fermés d’ailleurs. Il mit le tube au centre de ma poitrine et l’avala, rapidement d’un geste précis, moi je ne bougeais pas je restais figée pendant plusieurs secondes, avant de voir partir devant le rire parfois stupide de mes amis. Je me retournais et vis Javier par terre, se révélant, poliment je lui demandais s’il allait bien avant qu’il ne fourre sa langue dans ma bouche, prise de cour je ne fis rien. Quelques secondes plus tard, il proposa une toute autre activité, que j’acceptais dans l’unique espoir de le rendre jaloux et de l’avoir plus proche d’elle. Javier et son boy bans ôtèrent leur t-shirt laissant apparaître des abdos plus ou moins apparent. Je déposais un shooter de téquila sur son torse avant de me pencher et de l’avaler. J’embrassais délicatement sa peau avant de mordre dans un citron.

« Excuse-moi une seconde Javier » dit-je poliment, je marchais sur de moi jusqu'à Zack, poussant miss camping, lui marmonnant un « bouge ton cul péta*** », elle recula voyant la noirceur de mon regard, je lui piquais son shooter au passage avant de me placer devant Zack, les yeux dans les yeux « Tu veux gouter ça aussi ? Ou tu compte frapper tous ceux qui s’approchent de moi ? » j’eu presque un petit rire jusqu'à ce que j’entende ses amis sortir des « va y Zack, chope là » ou quelques choses qui y ressemblait fortement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tick-tack-boom.forums-actifs.net/forum.htm
S. Zack Silver est fier de vivre au Québec



avatar

✿ Messages : 89
✿ Née le : 13/10/1989
✿ Inscrit le : 01/10/2010
✿ Pseudo : Sophie
✿ Votre emploi : Chef Cuisinier
✿ Humeur : Bonne


je suis québécois
♦ chanson du moment: Te Amo
♦ la relation d'autrui:

MessageSujet: Re: This night gonna be a good night featuring Zack   Jeu 7 Oct - 22:13

    Je n’aimais pas du tout ce moment ou était notre but ? Lequel d’entre nous fera le plus souffrir l’autre ? C’était ça ? Car en tout cas ça en avait tout l’air. Dans la vie je m’étais toujours sentit bien dans ma peau, je me plaignais pas de mon corps et j’avais la femme parfaite à mes côtés mais ce fut bien la première fois ou je me sentais vraiment mal dans mes baskets comme un sentiment d’impuissance et je ne supportais pas ça. Mes potes ne me reconnaissait pas il faut dire qu’il ne connaissait pas ma relation avec Rosie, il ne savait pas qui était cette fille oui car j’évitais de parler d’elle, à chaque fois que je parle d’elle j’ai la gorge nouée, le cœur qui s’emballe et je me sens mal je ne voulais pas qu’il me voit ainsi alors j’évitais toujours ce sujet. C’est pourquoi alors que je revenais m’asseoir pour boire ma vodka ils me demandèrent ce qui ce passer, je ne répondais pas et heureusement qu’ils étaient venu à moi car cela m’évita de voir le spectacle de Rosie emballant un autre mec, car je crois que cette soirée aurait fini en baston général entre moi et mes potes et ce mec et ses potes et cela aurait fait bien des dégâts mais la soirée n’était pas fini alors après tout qui sait si cela ne se produirait pas…

    Mes potes me parlaient les filles aussi et je ne répondais à aucun j’étais piégé dans mes pensées comme ci j’étais dans un autre monde à ce moment précis. J’avais mal au cœur, je me sentais mal voir un autre mec toucher la femme de ma vie m’avait déchiré en deux morceaux et je compris de suite que je ne pourrais jamais vivre dans la même ville que Rosie, si elle n’était pas à mes côtés car je ne supporterais pas là voir avec un autre homme ou d’autres hommes. Je passais ma main dans mes cheveux et reprenait petit à petit mes esprits quand je vis Rosie se rapprocher de moi, elle n’eut pas de pitié au passage pour pousser celle qui me collait le plus depuis le début de la soirée en lui jetant un regard que je n’avais encore jamais vu venir d’elle, je pouvais ressentir aussi la colère qu’elle avait en elle après tout comment avais je le droit de venir interrompre son jeu elle ne m’appartenait pas ! Peut-être mais je ne pouvais en supporter la vu je crois que je préfère même qu’on me crève les deux yeux.

    Elle me demanda si je voulais goûter ce shoote me regardant dans les yeux, elle n’avait pas l’air de super humeur du moins elle eu de suite un petit rire puis je vis son rire ironique je suppose partir quand mes potes commencèrent à chambrer en me disant de la chopper, j’en fus surpris, cela ne devrait pas après tout combien de fois ils m’avaient dit ça en parlant d’une fille que je prenais limite aussitôt sur la table mais là le fait que ce soit Rosie je crois que j’en savourais beaucoup moins le jeux. Je me levais devant Rosie la regardant dans les yeux

    Tu crois que je vais laisser tout ses fils de p**e te tripoter ?


    Puis je me retournais vers mes potes et je leurs dis :

    Ce n’est pas le moment là, et je choppe que les catins …

    Quand je disais ça cela voulait bien sur dire que elle c’était bien plus, elle n’était pas comme toutes les autres garces de la boite celle là je ne la choppe pas oui avec mes potes on parle comme des mecs de notre âge pas toujours du meilleur langage mais quand il s’agit de Rosie, quand il s’agit de la femme de ma vie on ne parle plus de la même façon. La plupart des gens de la boite dont mes potes, les filles et ceux qui étaient avec Rosie nous regardaient personne ne comprenait la situation sauf elle et moi et ce demandait bien ce qui ce passait entre nous pour qu’on soit ainsi. Je n’étais pas du genre à sortir des injures contrairement à mes potes qui eux n’arrêtaient pas c’était leurs langage parler avec des insultes à tout bout de champs mais là mon langage était sortit de ma bouche sans même que je ne réfléchisse car je le pensais à 100%. Elle savait aussi très bien que ce n’était pas mon genre que si je le disais c’est parce que ma jalousie parlait à ma place, oui j’ai toujours eu ce côté protecteur avec la femme que j’aime, protecteur, jaloux parfois possessif mais sans trop en abuser car je savais qu’elle ne me trompait pas et ce côté impulsif, quand un mec regardait de trop près ma copine cela finissait en injures et parfois en bagarre mais heureusement ce n’était pas tout les trois/quatre matin je faisais toujours tout pour contenir mon calme car je savais qu’elle n’aimait pas spécialement que je me batte alors pour elle j’avais toujours fait en sorte de me canaliser mais ce soir c’était un peu trop pour moi je ne pouvais pas.

    Si il faut que je foute un poing à tout les mecs de cette boite parce qu’il te tripote crois moi je le ferais… Et tu me connais….

    A ce moment précis entre moi et Rosie c’était vraiment glacial les choses pouvaient être si simple si on arrêtait de jouer et qu’on s’aimait tout simplement mais non il fallait qu’on se comporte ainsi… On aurait dit qu’on donnait un spectacle tant les gens nous regardaient il faut dire que dès qu’il y a un peu d’ambiance comme à ce moment tout le monde fait un peu sa commère, mais j’en oubliais vraiment les gens autour de moi car dans ma tête il n’y avait que elle et moi et je ne pensais à rien d’autre je n’avais pas de sourire sur les lèvres mais comme une envie de tuer tout les mecs qui étaient avec elle tout à l’heure.

    Alors si tu joue c’est qui le prochain mec que je devrais défoncer parce qu’il aura mit sa langue sur la poitrine de ma femme

    Bien sur c’était ironique mais j’avais cette image d’elle, de lui ce rapprochant de son décolleté mettant sa langue, en faite il avait bien de la chance de c’être pris qu’un poing dans la figure car j’aurais bien envie de faire pire, tellement j’avais la rage à ce moment précis. Mais ce qui était plus surprenant c’est ce que je venais de dire et tout le monde en était bouche bais, personne ne comprenais ce qui ce passait pourquoi je venais de dire la poitrine de ma femme. Après tout c’est un mot si fort et personne de mes potes ne connaissaient l’existence de Rosie avant et aujourd’hui je parlais d’elle comme la femme de ma vie, même les pétasses qui me chauffaient en était limite dégouter car elles qui pensaient déjà passer al nuit avec moi comprenait que là ça ce corser un peu, ce mot m’avait échappé de la bouche et à la fois je le pensais à 100% d’ailleurs un de mes potes me dit « ta dit quoi là mec » je ne répondis même pas je ne pensais qu’à elle et à moi, les yeux dans les yeux. Je n’avais même pas dit ça au passé mais au présent…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie J. Cavalarez est fier de vivre au Québec



avatar

✿ Messages : 64
✿ Née le : 30/04/1991
✿ Inscrit le : 01/10/2010
✿ Pseudo : © New Yorkaise


MessageSujet: Re: This night gonna be a good night featuring Zack   Jeu 7 Oct - 23:27

J’avais très vite compris que sans lui ce ne serait pas pareil et que je me devais d’être à ces cotés pas par devoir ou par pur héroïsme mais par envie, parce que c’était ce qui me faisait le plus, même des maltesers étaient sans gout à coté de lui. J’avais le cœur brisé pour deux raisons, je voyais toute ces filles bien plus jolie que moi, plus sexy et plus parfaite que moi lui tournait autour, elles étaient si belle que je ressemblais au vilain petit canard à leur coté, j’en venais même à me demander ce qu’il attendait d’une fille comme moi alors qu’il y avait tellement mieux. Je n’avais jamais eu confiance en moi, sans doute parce que je voyais les filles plus belles les unes que les autres, plus jeune j’avais vu toutes mes copines avec leur petits amis pendant que moi j’étais seule mais tout avait changé lorsque j’avais rencontré Zack, en une seconde tout été devenu si simple, c’était comme ci le soleil n’avait jamais cessé de briller. Jusqu'à il y a sept ans. J’avais envie de gifler cette imbécile qui parlait derrière moi, je me contentais de lui jeter furieusement mon verre de vodka à la figure avant de lui dire d’aller voir ailleurs.

Je sentais les regards sur moi et je n’en avais rien à faire, la petite fille timide avait totalement disparu, il y a une époque ou je me serais enfermée dans les toilettes mais Zack m’avait donné la forcé d’être meilleure, plus courageuse et sure de moi. Il m’avait offert la confiance en moi, c’est une des choses que j’avais toujours recherché. J’avais l’impression que tout les regards, et que la musique c’était coupée pour regarder cette quasi scène de ménage, bon dieu ce que je m’en foutais, il voulait du spectacle, qu’ils se payent une place au cinéma ou au théâtre pensais-je. Je regardais Zack, sentant sa peine au plus profond de son cœur, je le sentais heureux de me voir et d’un profond mal être en même temps, j’eu presque la sensation d’être un monstre, mais un monstre fou de lui alors. * Ne le regarde pas ainsi * me dit-je à moi-même j’avais la sensation de le dévorer du regard ce qui était surement le cas.

« Tu crois que je vais laisser miss camping de tripoter comme ça ? »

Je senti l’énervement de blondie derrière moi. Elle marmonna quelques paroles quasi incompréhensibles avant de me pousser sans doute mécontente du surnom pourtant affection que je lui avais attribuée. Je me retournais et lui lançais un regard sombre avant qu’elle ne recommence. Les choses commencèrent sincèrement à me taper sur les nerfs. Je regardais droit dans les yeux « Ecoute bien toi, si tu le touche, le regarde, ou même ne pense qu’a une de ces choses se ne sera plus miss camping pour toi mais miss truite j’espère que je suis clair, tu ne touche pas à mon mec » je ne m’étais même pas rendu compte de l’appartenance que je m’étais attribuer à lui, cela avait semblé si naturel.

J’entendis le ricanement de ce ami qui ne semblait rien comprendre, ils nous regardaient nous fixait sans savoir de quoi il s’agissait. Je mourrais d’envie de le dire que depuis plus de huit ans j’étais éperdument amoureuse de Zack Silver et que jamais cela ne cesserait, que ce garçon était l’homme le plus parfait au monde et que jamais il n’arriverait à sa cheville.

« Oui je te connais et j’en suis fière et je serais prête à casser les ongles de toute celle qui t’approcherons de trop prêt »

Je parlais d’une voix très douce et calme. Malgré l’atmosphère froide même glaciale qui régnait, je parlais avec une voix si douce qu’on aurait presque dit un ange. Je n’avais jamais été douée pour jouer ou pour d’autre chose mais avec lui je n’étais pas la même, j’étais cent fois meilleures, je pouvais déplacer les montagnes. Ma femme, j’en souris, c’était si bon de l’entendre, j’en avais rêvé pendant sept ans, j’étais sienne, pour toujours, pour l’éternité comme Bella et Edward dans twilight sauf que je n’étais pas un vampire et lui non plus d’ailleurs bien qu’il aurait fait de l’ombre à ce Robert Pattinson. Je lui offris un sourire, j’en ris presque moi-même en attrapant sa main.

« Viens »

Je l’attirais vers moi et descendis les quelques marches qui nous menèrent à la piste de danse, la musique n’avait aucune importance, je m’approchais de lui, serrant mon corps au sien avant de passer mes mains autour de son coup, je voulais discuter, lui et moi et profitais d’un slow sur de la techno pour l’avoir sans guignol and Cie. Je le sentis un peu retissant, mais il comprit par le biais de mes yeux que je le voulais réellement. J’entendis un « va y saute la » de la part d’un des types de sa bande mais je m’en fichais, sa n’avait pas d’importance.

« Ce type tout à l’heure ce n’était rien, c’était juste parce que j’étais jalouse de voir miss camping te dévorer des yeux, et te toucher et se serrer contre toi alors qu’elle est si belle et que je suis ridicule à coté ... je ne voulais pas te blesser parce que je m’en fiche de Javier ou de tout les mecs de cette boîte, il n’y en a qu’un qui compte et j’ai mes bras autour de son coup ... Je ... j’ai été vraiment nulle et jalouse c’est stupide ... j’en suis vraiment désolée Zack. Ne pense pas que je passe mon temps à m’excuser même si au fond c’est le cas mais quoi qu’il arrive je serais à jamais à toi et a personne d’autre »

Chaque mot était vrai, je ne mentais jamais et surtout pas pour lui, la sincérité était plus qu’importe pour moi. Je passais ma main sur son visage, et dans ces cheveux avant de la laisser retomber sur son coup. Mon regard se tourna vers miss camping allongé sur Javier.

« On dirait qu’elle à trouvé quelqu’un d’autre ... je dois dire que sa m’arrange » je n’avais qu’une envie l’embrasser tendrement mais ce n’était sans comptait bonnie and Clyde. Je me stoppais lorsque l’un de ces amis demanda quelques choses ressemblant à : Mec c’est qui cette fille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tick-tack-boom.forums-actifs.net/forum.htm
S. Zack Silver est fier de vivre au Québec



avatar

✿ Messages : 89
✿ Née le : 13/10/1989
✿ Inscrit le : 01/10/2010
✿ Pseudo : Sophie
✿ Votre emploi : Chef Cuisinier
✿ Humeur : Bonne


je suis québécois
♦ chanson du moment: Te Amo
♦ la relation d'autrui:

MessageSujet: Re: This night gonna be a good night featuring Zack   Ven 8 Oct - 8:20

    Tout était si simple avant j’étais heureux, on se soucier de rien et personne alors que maintenant c’était un peu moins simple je m’étais créer une petite bande de pote dont j’étais le leader et pourtant au début crois moi j’en avais rien faire tout c’était fait d’un naturel. J’étais entrain de parler à Rosie quand celle avec qui je jouais en début de soirée commença à pousser Rosie, au début je fronçais juste des sourcils sans rien dire puis elle recommençait alors que j’allais pour intervenir Rosie se retourna lui rétorquant quelques petites salaces dans la gueule, j’en eu le sourire aux lèvres j’étais fier d’elle. Oui Rosie avait beaucoup changé depuis que je le connaissais réservé, timide qui ne va jamais de l’avant quand nous étions ensemble elle prenait de l’assurance petit à petit. Et plus le temps passait plus elle était forte et j’en étais vraiment fier d’elle. Alors je rétorquais simplement à la fille « tu es qu’une pétasse je ne vois pas pourquoi tu t’en prends à Rosie, je t’appartiens pas ma belle » Non mais sérieusement comme dit l’expression j’en étais un peu sur le cul de ce que venait de faire Catarina oui car au lieu de l’appeler la blondasse ou autre il fallait bien lui donner son vrai prénom à celle-ci.

    Elle me disait qu’elle savait de quoi j’étais capable et qu’elle aussi pourrait casser des ongles, j’avais un sourire je me rappelais d’une soirée que j’avais fait chez mes parents elle avait giflé une fille qui me tournait autour, une fille qui voulait coucher avec moi et qui était prête à tout pour le faire mais elle lui avait aussi balancer un verre dans la figure avant que celle-ci ne se fasse virer de chez moi par un de mes amis non pas ceux qui sont dans la boîte avec moi, mais c’était un vrai ami, un proche qui d’ailleurs et partit vivre à New-York qu’il me manque. A cet époque tout était tellement simple j’aimerais vraiment y revenir. Je venais donc de dire qu’elle était la femme de ma vie, elle souria puis elle m’entraina sur la piste de danse loin de tout le monde m’étant ses bras autour du coup au début je ne savais pas trop si je devais je n’étais pas très à l’aise mais son regard me fis mettre mes mains sur ses hanches comme ci elle venait de m’hypnotiser enfin non mon cœur était simplement amoureux. Alors qu’elle me parlait j’entendis une voix masculine du « genre mec saute là » cela commençait vraiment à me chauffer, oui dire que je suis comme ça enfin depuis que Rosie avait quitté ma vie j’étais devenu un peu comme ça chauffant moi aussi mes potes avec ce genre de mot mais c’était Rosie et c’est mot devait disparaitre.

    Elle me disait qu’elle était désolée, qu’elle s’en fichait de son ken, ce qu’elle voulait c’était moi. J’étais heureux à cet instant précis j’en avais rien à faire de dire adieu à toutes les nanas avec qui je couchais depuis 7 ans maintenant, toutes ses relations d’une nuit, toutes ses relations de plusieurs semaines ou ses ex que j’ai trompé grand nombre de fois. Waouh en faite quand j’y repensais j’étais vraiment devenu un vrai « connard », j’avais fait de mon image, un bad boy mais que voulais vous l’amour nous rend heureux, il nous donne des ails mais il peut aussi bien nous reprendre tout ce qu’on à pour que l’amour nous détruise. Elle me dit que Catarina avait trouvé quelqu’un d’autre mais qu’est ce que je me foutais de cette fille, certes je ne pouvais pas négliger qu’elle était belle surtout que contrairement à beaucoup de filles elle n’était pas refaite… Comment je sais ? Disons que j’ai pas attendu ce soir pour trainer avec elle.. Alors que je n’avais qu’une envie l’embrasser à ce moment précis un de mes potes et toujours le même vous savez dans un bande il y a toujours le leader, le bras droit du leader les autres et l’abrutis qui comprends jamais rien et fait toujours des conneries et bah deviner quoi ? Oui depuis tout à l’heure c’est lui pourtant les autres avaient bien compris et il passait tous à autre chose en draguant d’autre fille mais non lui continuait, bien sur je n’étais pas dupe même si ils passaient à autres choses je voyais bien qu’ils regardaient tous d’un œil notre histoire. Mais je vis que Rosie en avait marre car elle portait son regard sur lui. Je me retournais faisant quelque pas vers lui puis l’attrapa par le col pour le plaquer contre le mur lui disant :

    Maintenant tu arrêtes tu veux savoir qui sais tu le seras mais ce soir les mecs vous me lâchez ok ?

    Ce que je voulais leur faire comprendre par ce geste c’est que c’était très sérieux ce qui ce passait et ce n’était pas un jeu comme un grand nombre de fois. J’en avais marre de toutes ses conneries alors je regardait Rosie qui était sur la piste de danse, non je n’allais pas la laisser planter là mais je voulais juste là voir, elle si magnifique puis je regardais en direction des filles je savais enfin ce que je voulais je me rapprochais de Rosie et sans répondre rien à personne ni même à elle sur tout ce qu’elle m’avait dit je l’attrapais par la taille, passa ma main dans ses cheveux et je l’embrassa d’un tendre et magnifique baiser qui dura plusieurs secondes….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie J. Cavalarez est fier de vivre au Québec



avatar

✿ Messages : 64
✿ Née le : 30/04/1991
✿ Inscrit le : 01/10/2010
✿ Pseudo : © New Yorkaise


MessageSujet: Re: This night gonna be a good night featuring Zack   Ven 8 Oct - 13:41

Toute la salle aurait pu se vider en une seconde que je n’aurais rien vu. Mon regard et mon être entier était concentré sur lui, sur ses bras autour de ma taille et à sa présence. Je ne faisais même plus attention à la musique qui passait mais en voyant les jeunes femmes de déhancher je devinais que notre « danse » n’était pas approprier mais cela n’avait pas d’importance. Nous nous fixons d’un eternel regard, sans une seule parole je pouvais lire tout l’amour de ses yeux, toutes les peines de son cœur et tout l’espoir de notre futur ou non relation. Moi je me revoyais un jour d’été sur une plage des calanques à Marseille, je portais une robe blanche, volant au vent, j’enfonçais mes pieds dans le sable, écrivant comme une adolescente amoureuse de « je t’aime » sur le sable lui étant destinée. J’avais pensé à lui beaucoup de fois et surtout sur cette magnifique plage de sable blanc, je l’imaginais souvent dans mon dos, enlacée dans ces bras et je souriais seul jusqu'à ce qu’un enfant ou quelqu’un d’autre ne me réveille. Je voyais qu’il sentait mon changement, positif certes, il était la cause de beaucoup de chose dans ma vie et j’en étais plus que fière comment ne pas l’air d’ailleurs ... Je grandissais, comme lui. Je le sentais badboy, le méchant garçon qui jouait les durs au centre du lycée mais je savais que ce n’était qu’une façade, il était un ange, mon ange.

Je remarquais que nous ne tournions même pas, enfaite nous étions planté la les yeux dans les yeux, jusqu'à ce que son bande d’ami si je pouvais les nommés ainsi fit une nouvelle remarque. Il me quitta un instant, pour les rejoindre, je restais la sur place ne sachant pas trop ou aller. Je n’entendais pas très bien à cause de la musique mais je pus distinguer quelques choses ressemblant à « Maintenant tu arrêtes tu veux savoir qui sais tu le seras mais ce soir les mecs vous me lâchez ok ? », j’avais la sensation qu’il était le chef de cette petit bande, il avait toujours su ce mettre en avant de le bon sens, et je l’avais toujours considérer comme un Leader. Je le fixais avant de me sentir bête, je fis quelques pas sur moi-même, ces chaussures commençant à me torturer. En une micro seconde, un garçon à l’allure presque normal, il avait un jeans et une chemise blanche, un verre à la fin, les cheveux bruns dans le vent, il me proposa gentiment un verre, il ne se montrait ni lourd, ni prétentieux, poliment et avec le sourire je lui fis comprendre que je n’étais pas seule, il comprit et conclus par un « Il a de la chance, appelle moi si j’ai une chance », il parti me laissant son numéro. Ne sachant pas quoi en faire, je le glissais dans le rebord de mon soutien gorge.

Il revint rapidement, vers moi à mon plus grand bonheur. Je passais mes mains dans mes cheveux avant de me sentir attirer par lui, je ne pus rien contrôler, il m’embrassa passionnément, c’était la même sensation que notre dernier baiser, un vrai bonheur, c’était si bon, je passais mes mains autour de son coup prolongeant au maximum. Je n’avais pas ressenti ça depuis longtemps, j’avais l’impression que de plus tenir sur mes jambes lorsque nos lèvres se séparer, mes bras lâchèrent et je me senti tomber mais il était la tel un prince charmant me serrant contre lui. Je laissais un sourire de bonheur s’affichait sur mon visage, j’étais heureuse comme jamais. Doucement je desserrer mes bras de son coup. Je ne savais pas quoi dire, j’avais envie de recommencer, ce que je fis je l’embrassais à mon tour avec un amour incroyable. Je me décollais doucement de lui, mais assez près pour ne pas avoir la sensation de le perdre une nouvelle fois. Je lui attrapais la main et me mit à marcher jusqu'à un petit box plus intime que la foule. Je pris place sur un siège de velours rouge près de lui.

« Je t’offre un verre ? Juste toi et moi ... pour discuter »

Discuter, je n’en avais pas tellement envie, je voulais juste me glisser dans ces bras quelques secondes. J’attrapais un serveur, et commandait deux verres qui arrivèrent plutôt rapidement. Lui en tendant un tout en souriant. Me regard se porta sur Sarah, qui me souriais, elle devait comprendre que le garçon qui occupais mes pensées c’était celui là, vu la façon à laquelle je me comportais. J’étais a la fois vulnérable, douce et profondément joyeuse. Elle me fit un signe de la main que je lui rendis avant de reporter mon regard sur Zack.

« Pourquoi je meurs d’envie de t’embrasser de nouveau ... »

Cela sorti tout seul, et je me senti presque bête, j’avais même la sensation d’être totalement ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tick-tack-boom.forums-actifs.net/forum.htm
S. Zack Silver est fier de vivre au Québec



avatar

✿ Messages : 89
✿ Née le : 13/10/1989
✿ Inscrit le : 01/10/2010
✿ Pseudo : Sophie
✿ Votre emploi : Chef Cuisinier
✿ Humeur : Bonne


je suis québécois
♦ chanson du moment: Te Amo
♦ la relation d'autrui:

MessageSujet: Re: This night gonna be a good night featuring Zack   Sam 9 Oct - 12:23

    C’était vraiment magique voilà ce qui me venait en tête après avoir embrassé Rosie telle une princesse. Même mes potes en était bouche bais la raison ? C’est la première fois qu’il me voyait embrasser une fille ainsi oui il y a bien plusieurs façon pour embrasser une fille. Il y a celle qui parle avec son cœur et l’autre qui parle pour le sexe. Toutes les filles que j’avais embrassé devant mes potes c’était bien sur ma tête qui parlait avec mes envies de sexe mais avec Rosie c’était complètement diffèrent c’était l’amour, le pure et le vrai. Nous étions tout les deux dans un océan d’amour, mais nous étions aussi en plein milieu de la piste de danse alors elle me prit et m’emmena dans un coin un peu plus tranquille. Elle s’asseyait sur le canapé et je la rejoignais quand elle me proposa de boire un verre, puis elle attrapa un serveur pour passer commande et d’ailleurs celui-ci fut plutôt rapide car il revenu quelques secondes plus tard en même temps avec le monde qu’il y avait dans cette boîte ils n’avaient pas trop le temps de chômer les pauvres ils devaient aller très vite. C’était bizarre mais je me sentais complètement gêné à cet instant, c’était un moment si bizarre, dire que je ne l’avais pas vu depuis des années et aujourd’hui alors que je ne m’y attendais plus elle était là assise devant moi et nous venions d’échanger le plus beau des baisers j’avais l’impression d’être dans un compte de fée, quand l’histoire commence bien puis il se passe quelques choses d’horrible pour les amoureux qui se retrouvent à la fin et ce que j’aime dedans c’est qu’ils vécurent heureux et eurent plein d’enfant. Bon on va enlever juste plein d’enfant car certes j’en veux mais pas une équipe de foot au complet non plus. Il était tant pour moi de crever l’abcès d’arrêter de tourner autour du pot avec les « on va prendre notre temps » « il me faut du temps » et tout ce qui va avec. Et alors que j’étais prêt à engager une conversation elle me dit qu’elle avait envie de m’embrasser à nouveau. Si vous saviez tout ce que j’avais envie de faire avec elle à ce moment précis, je voulais tout je voyais un mariage des enfants, enfin je sais que ce n’était pas pour tout de suite il fallait quand même qu’on prenne le temps de se redécouvrir bien que je la connaissais déjà. Alors je répondis :

    Peut-être parce que ça fait 7 ans que l’on ne sait plus embrasser et que c’est comme une éternité …

    Puis je me rapprochais d’elle posant mes mains sur les siennes puis j’ajoutais :

    Rosie tu sais je t’ai dit que j’avais besoin de temps. Que je devais réfléchir mais tout à l’heure quand j’ai vu ce mec te toucher et quand j’ai regardé les filles qu’il y avait autour de moi j’ai compris… J’ai compris que je n’avais pas besoin de temps mais simplement de toi car aucune ne t’arrive à la cheville comme je ne supporte aucun mec qui pose sa main ou quoi que ce soit d’autre sur toi.. J’ai envie qu’on reforme qu’un et peut importe ce que je t’ai dit dans la semaine je t’aime tellement et je t’ai perdu une fois maintenant j’en ai marre de vivre sans toi à mes côtés…

    J’avais le cœur qui battait vite, Rosie avait appris des choses avec moi comme le fait d’être moins réservé plus entreprenante et avoir plus confiance en elle mais dans un couple il n’y a pas qu’une personne qui apprend de l’autre et moi aussi j’avais apprit d’elle. Avant je ne disais jamais ce que je pensais, je préférais fuir que d’avouer ce que j’avais sur le cœur, je ne parle pas qu’en amour car je n’ai aimé que Rosie, mais dès que cela visait les sentiments même tenir simplement à une personne en amie je ne le disais pas et le mot je t’aime encore moins avec Rosie j’avais apprit à conjuguer ce verbe à le dire plus facilement et à en être fier au lieu de croire que c’est perdre sa fierté d’avouer ce genre de chose et c’est pour ça que même si c’était dur je n’eu pas de mal à lui dire ce que j’avais sur le cœur après tout j’avais envie de lui dire tellement de chose en 7 ans alors il fallait que j’arrête de jouer et que je savoure le fait qu’elle soit enfin de retour. Si j’avais peur de lui dire ça quand je l’avais vu à l’université c’est que c’était soudain, j’avais peur qu’elle entende des choses qui ne lui plaisent pas sur moi mais en plus de ça en 7 ans j’avais repris une vie toute différentes, fêtes, alcool, sexe et que Rosie revienne dans ma vie cela voudrait dire que je devrais arrêter non je continuerais tout de même d’aller en fête nous avons tout deux des vies et même avant on s’en privée pas mais ce que je devrais arrêter c’était le sexe avec toutes les filles que j’ai envie de mettre dans mon lit j’avais peur de ça mais j’avais aussi compris que aucune ne valait Rosie… Je préférais l’avoir elle pour la vie que les autres pour une nuit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie J. Cavalarez est fier de vivre au Québec



avatar

✿ Messages : 64
✿ Née le : 30/04/1991
✿ Inscrit le : 01/10/2010
✿ Pseudo : © New Yorkaise


MessageSujet: Re: This night gonna be a good night featuring Zack   Sam 9 Oct - 16:51

Shakespeare a dit dans l’une de ces brillantes écriture « L'amour n'est pas l'amour s'il fane lorsqu'il se trouve que son objet s'éloigne, quand la vie devient dure, quand les choses changent, le vrai amour reste inchangé. », je pense que c’est vrai que l’amour peut tout combattre n’importe quoi et lorsqu’il est sincère peut tout changer. J’aimais Zack depuis le premier jour, et ceux jusqu'à aujourd’hui et pour des décennies. Pendant sept ans rien n’avait changé et j’avais vécu une vie comme ci il n’était pas bien. Les relations c’était enchainée à un moment mais cela n’avait jamais été jusqu'au sexe. A quinze ans, je m’étais offerte à Zack, et lors de mon départ il avait été le dernier à me toucher, je me refusais a perdre la sensation de sa présence, et j’avais refuse toute relation sexuelle, il était le seul et l’unique. Je ne voulais pas oublier simplement. Les souvenirs sont précieux et notre vie l’est tout aussi. J’avais vécu avec lui, de façon constante et dans plusieurs signes, cette abstinence, ce tatouage sur mon poignet, les photos et mon amour pour lui. Shakespeare à raison, notre amour est plus fort que tout, parce que peut importe nos erreurs communes, peut importe le fait que je n’ai pas été à la hauteur ou que j’ai agis de façon égoïste et immature avec lui, nous étions tout deux dans ce box, les yeux dans les yeux, nos cœurs battant à l’unissons. Sous le regard des amis de Zack, qui semblait perdu à la vue de nos sentiments et nous regarder comme deux créatures de foire, et sous le regard de Sarah, qui malgré la dose d’alcool qu’elle avait du avaler restait d’une profonde douceur dans ces yeux, c’était une fille formidable qui j’en étais persuadée irait très loin dans sa vie. Mon regard se porta sur les mains de Zack dans la mienne, c’était un rêve éveillé j’avais presque la sensation de ne jamais l’avoir vraiment quitté. Il était près de moi, il avait été la tout ce temps. Une éternité oui, c’était une éternité, mais l’éternité n’est rien quand on la passe près de la personne qu’on aime. J’avais une sensation de bonheur lorsqu’il, me confit ces plus profondes pensées. Je sentais les larmes me gagner, tentant du mieux que possible de les contenir, les comptes de fée existent, je le savais désormais.

« J’attends ça depuis ci longtemps ... Je te veux aussi pas pour une seconde ou une minutes mais pour toujours et ce peut importe ce que les autres diront et même mes parents je me refuse à être séparer de toi encore l’ombre d’une seconde et je l’ai aussi compris en voyant miss camping se frotter à toi et j’ai cru pendant ces sept années être perdu, et c’était vrai parce que dès que tu n’es plus la je le suis ... je sais que je t’es fait souffrir et je ne peux m’empêcher de m’en vouloir »

Je réalisais alors que le bonheur se trouve dans les choses simples, je n’avais désormais pas besoin de grand-chose, lui seul me suffisait. L’espace d’un instant je plongeais mes yeux dans les siens, rapprochant nos deux corps. J’avais un regard beaucoup plus doux que lors de notre précédente rencontre, à l’université j’avais les yeux étonné, et totalement perdu. Je pensais à mes parents, je savais que j’étais ce qui comptait le plus pour eux, et j’avais fuie il y a quelques mois, je les savais sans doute déçu de ma décision de revenir au Québec, mais je me souvenais de ma mère qui disait que ma grand-mère avait mit beaucoup de force pour la séparer de mon père, elle ne la trouvait pas assez bien pour son fils, mais au final, elle avait accepté leur amour. J’enlaçais les mains de Zack, avant de lui sourire. Sarah et ces amis qui semblaient avoir fait connaissance, virent ce joindre à nous « Et vous deux, on peut s’installer avec vous ? » je n’eu le temps de répondre qu’un ami de Zack se présenta « Bonsoir ma jolie, Riley Johnson pour te servir » je marmonnais un « Euh ... Rosie, enchantée » ... Sarah s’installa à coté de moi « Zack, je te présente Sarah une bonne amie, Sarah ... Zack mon ... copain » j’espérais qu’il ne pensait pas que cela allait trop vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tick-tack-boom.forums-actifs.net/forum.htm
S. Zack Silver est fier de vivre au Québec



avatar

✿ Messages : 89
✿ Née le : 13/10/1989
✿ Inscrit le : 01/10/2010
✿ Pseudo : Sophie
✿ Votre emploi : Chef Cuisinier
✿ Humeur : Bonne


je suis québécois
♦ chanson du moment: Te Amo
♦ la relation d'autrui:

MessageSujet: Re: This night gonna be a good night featuring Zack   Sam 9 Oct - 20:25

    J’avais l’impression que le temps venait de s’arrêter c’était impossible, j’avais attendu ce moment là et à force d’attendre à force je croyais que cela n’arriverais plus. Bien sur je crois que j’aurais préféré un endroit un peu plus au calme pour ce genre de discussion comme un restaurant ou tout simplement un diner chez moi car je suis tout de même cuisinier. Mais bon malheureusement cela c’était fait comme ça et je n’allais pas m’en plaindre. J’étais bien heureux au contraire ce qui était un peu plus embêtant c’était les regards sur nous, n’oublions pas que nos champs de visions ne son pas que en face de nous mais nous voyons bien aussi sur les côtes et j’en avais marre de les voir tous nous regarder comme ci nous étions une foire du trône, ou autre. Je venais d’avouer à Rosie ce que je ressentais pour elle, le fait que cela servait à rien d’attendre j’avais peur qu’elle me dise du genre » non mais tu ne sais pas ce que tu veux toi » après tout on sait jamais un coup je lui dis d’attendre et de l’autre je lui demande d’être à moi. Mais non elle en était heureuse et je voyais ses larmes aux yeux cette joie qu’elle avait. Je crois que j’aurais bien pus pleurer aussi mais il fallait que je me retienne là sa en ferait un peu trop pour mes potes. Alors que j’allais lui répondre, les amis de Rosie ainsi que les miens arrivèrent vers nous pour se poser, je tapai ma main sur le front non mais ils en font exprès je venais juste d’interpeler un de mes potes en disant que ce n’était pas le moment et je l’avais juste plaqué contre un mur et ils faillaient qu’ils viennent mettre le popotin ici. Rosie me présenta à son amie Sarah, une fille qui entraine la femme de ma vie en boîte avec plein de mec je ne suis pas sur que je vais m’en faire une amie et elle me présenta en disant petit ami, enfin copain, mes potes me regardèrent avec des gros yeux du genre « Zack en couple avec une fille elle est bonne » oui on va dire que les seuls relations que j’ai eu avec des filles soient je l’ai trompé soit je l’ai voyer jamais alors on peut pas dire qu’ils m’ont vu sérieux mais pire encore on venait de se prendre le bec et là on leurs disaient ça. Ils ne comprenaient plus rien tous, et au fond moi je trouvais ça plutôt marrant oui nous étions un peu le spectacle et là c’était eux avec les têtes qui faisaient. Alors je lançais un :

    « Et vous avez vu un fantôme les gars ou quoi elle a juste dit à Sarah que j’étais son copain … »

    Puis je me mis à rigoler non mais sincèrement c’était vraiment drôle à voir je suis sur qu’ils devaient déjà ce dire alors dans combien de temps il la trompe celle là ou tout ce genre de chose, ou quand il va la quitter ce soir il va déjà la tromper ou refusera de la voir, en faite ils me connaisse par cœur je suis comme ça en général mais cette fois ci c’est diffèrent puis je pense qu’au fond ils avaient un peu compris, oui un peu parce que pour des mecs qui pensent que avec le sexe c’est pas toujours facile à comprendre, j’étais pareille du moins étant déjà tombé amoureux avant de Rosie, je réfléchissais un peu plus que peut-être pour ça que j’avais cette position de leader que je n’ai jamais spécialement voulu avoir cela c’était fait comme ça.

    « Ah d’ailleurs les mecs je vous présente Rosie, la fille que je ne tromperais jamais, que je respecterais et que j’aimerais…

    Un des mecs ne se priva pas pour dire « à la bonne blague » mais je lui en voulait pas après tout quand on connait une personne sous une forme il est dur du jour au lendemain le croire quand on dit qu’on fera l’inverse de tout ce qu’on faisait avant et je lui en voulait pas après tout il ne savait pas qui était Rosie, je ne leurs en parlait jamais alors il ne pouvait pas comprendre pour eux cela devait être une fille banal quoi que après tout ce qui c’était passé en boîte pour que je lève la main sur un de mes potes du moins que je le plaque contre un mur ils devaient déjà comprendre que là c’était pas n’importe quoi. Puis je m’empressais de leurs répondre :

    « Vous verrez les mecs vous allez être surpris très surpris… »

    Je pris mon verre et commençais à boire en la regardant le sourire aux lèvres j’étais très heureux quand un slow arriva sur la piste de danse et oui même en boîte de nuit les dj en passe de temps en temps enfin un ou deux et après c’est fini il recommence avec le rnb, la techno et toutes ses choses là alors je tendis ma main à Rosie et lui dis :

    Voulez vous m’accompagner pour cette danse on aura l’air moins ridicule que tout à l’heure..

    Je rigolais non seulement cela allait nous permettre de les lâcher un peu cela mais en plus de cela c’était notre chanson à elle et moi « I believe by can fly » je me rappellerais toujours de cette nuit là ou elle c’était offerte à moi notre première fois c’était simplement magnifique et je lui lançais un sourire des plus radieux, j’avais les yeux qui pétillait tant je me sentais bien à cet instant, j’avais de compte à rendre à personne j’étais simplement avec elle la femme de mes rêves, la femme de ma vie et je ne voulais qu’une chose être pendant l’instant d’une chanson tout contre elle, la serrant dans mes bras, sentir son parfum et fermer les yeux profiter de la vie…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie J. Cavalarez est fier de vivre au Québec



avatar

✿ Messages : 64
✿ Née le : 30/04/1991
✿ Inscrit le : 01/10/2010
✿ Pseudo : © New Yorkaise


MessageSujet: Re: This night gonna be a good night featuring Zack   Dim 10 Oct - 0:02

Je me sentis un peu mal à l’aise sous le regard persistant de ces amis, ils insistaient tellement sur son coté infidèle, trompeur et macho que j’avais presque envie de le dire qu’il ne le connaissait pas. Je le savais qu’il n’était pas le garçon qu’il décrivait enfin ci mais pas avec moi, il avait beaucoup plus que ma confiance, il avait mon cœur entre ces mains. Cependant ils ne cessaient de le charrier, de jouer sur les mots elle est bonne celle là. J’avais presque envie de lui dire d’aller voir ailleurs, mais je n’en fis rien, je devais le respect, et j’étais ce genre de fille, respectueuse. J’étais affreuse jalouse, je ne supportais pas qu’une autre fille puisse toucher l’homme que jamais Et savoir que blondie avait touché son corps, ses lèvres et prit ses mains, m’avait rendu folle de jalousie. Pourtant je savais que Zack, était beau, même parfait à mes yeux, alors attirer les femmes je savais que sa se produirait, mais je luttais contre ça, du mieux que je le pouvais ce n’était pas simple. J’avais juste attendu patiemment que l’homme de mes rêves, l’objet de mes désirs, en vain, je savais qu’un jour nous serions réunis. Je me sentais comme un oiseau enfin libre, c’était comme si tout le stress que j’avais en moi depuis quelques semaines s’évanouissait. Pourtant j’étais loin du genre de femme qui paniquée pour un rien, bien au contraire, je faisais souvent preuve d’un calme profond. Bref, je plongeai son regard dans le sien, tout m’avait tant manquée. Il y a deux choses dont j’étais profondément certaine, la première était que j’étais profondément amoureuse de lui, pas un petit amour sans lendemain comme la plus part des jeunes vivent maintenant mais je voyais ça comme quelques choses de sincère, de tendre et de profond. J’aimais Zack Silver de tout son être, et sa personne ne pouvait en dire le contraire, c'est vrai que ce n'était pas spécialement simple lui et moi. Je savais pertinemment que ce ne serait pas simple mais je l’aimais de tout son cœur et pour un bon moment. Pour la premier fois depuis un bon moment j'étais vraiment sur de mes choix, sur de l'aimer, sur de vouloir cet homme. Il était d'une bonté incroyable, douce et franche, mais c'était aussi le genre d'homme toujours présent auprès de moi m'écoutant dans tous les moments. C’'était assez incroyable cette sensation de bonheur quand il me regardait.

« Ne craignaient rien, je l’aime plus que n’importe qui d’autre au monde et ceux pour très longtemps »

Je m’adressais à sa compagnie mais ne regardait que lui. Je souris à ces paroles, celle qu’il aimerait, je m’en mordis la lèvre inférieure sans même m’en rendre compte. Puis la musique commença, j’aurais reconnus cette chanson parmi toutes « I believe i can fly », c’était un peu notre chanson, celle de notre amour, de celui que je lui portais, c’était sur cette air, que je fus à lui pour la première fois, me laissant tomber dans le plaisir charnel. Lui, moi ensemble à jamais. Je le suivis sur la piste, nous glissant au milieu des autres. Je me rapprochais de lui, déposant mes mains dans la sienne, suivant la musique. Plusieurs secondes passèrent, et nos regards en disaient long. Doucement je repris la parole.

« Je n’oublierais jamais cette chanson, et ce à quoi elle correspond ... d’ailleurs, je voulais te dire que tu es le seul depuis sept ans ... » je voulais lui dire que je n’avais pas eu de rapport avec d’autre parce que c’était lui « Tu m’as rendu heureuse Zack, et je sais que sa continuera toute notre vie ... »

Je me poussais sur la pointe des pieds déposant mes lèvres contre les siennes, un cour baiser mais intense. Je ne sentais plus ce regard sur nous, et c’était des plus agréables ; nous étions enfin seul au monde, lui et moi comme avant, j’avais l’impression d’être la belle au boit dormant lorsque Aurore danse dans les nuages avec son prince charmant. Mon tendre amour, je déposais mon visage contre lui, enlaçant sa taille. Il avait toujours cette même odeur, celle que je m’étais refuser d’oublier.

« Je me demandais, tu veux pas qu’on aille ailleurs ? ... Juste toi et moi ? ... loin des autres ... On peut aller chez moi enfin si tu es d’accord »

Il acquisa et j’en fus ravie. Nous marchions main dans la main jusqu'à la table ou je pris mon sac à main et dis quelques mots à Sarah « Je rentre avec Zack, merci de m’avoir amené ici, ca va aller toi ? ... Tiens prend ça pour le taxi et fait attention à toi ma belle ... je t’appelle » elle me déposa un baiser sur le joue, un petit calin entre mais et je retournais près de Zack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tick-tack-boom.forums-actifs.net/forum.htm
S. Zack Silver est fier de vivre au Québec



avatar

✿ Messages : 89
✿ Née le : 13/10/1989
✿ Inscrit le : 01/10/2010
✿ Pseudo : Sophie
✿ Votre emploi : Chef Cuisinier
✿ Humeur : Bonne


je suis québécois
♦ chanson du moment: Te Amo
♦ la relation d'autrui:

MessageSujet: Re: This night gonna be a good night featuring Zack   Dim 10 Oct - 11:20

    Je me sentais si bien là en plein milieu de la piste à danser avec elle, j’aurais tant aimé que le temps s’arrête, pour qu’il n’y est qu’elle et moi. Cette musique qui retentissait à mes oreilles me donnait tellement de bonheur. Oui elle m’avait donné sa virginité sur cette musique, j’aurais tellement aimé lui donner la mienne aussi mais le temps à fait que je n’étais pas aussi pur qu’elle. Dans ma tête je me disais que depuis sept ans elle avait eu des aventures, d’autres hommes et bien que l’idée dans ma tête me plaisait pas j’en disais rien car après tout c’était normal et je ne voulais pas en parler avec elle car elle savait très bien que moi j’avais fait le con depuis toutes ses années puis alors que nous dansions collé l’un contre l’autre elle m’avouait qu’elle n’avait jamais eu d’autre relation sexuelle, qu’en 7 ans elle ne c’était jamais donné à un autre, je me décolla légèrement d’elle la regardant dans les yeux mon cœur battait, j’étais surpris celle là je m’y attendais pas et je me sentais encore plus con avec toutes mes conquêtes, je me sentais mal à l’aise et stupide.

    Je… Je ne sais pas quoi dire Rosie je m’attendais pas à ça …

    Un sourire ce dessina tout de même sur mes lèvres de savoir que personnes d’autre ne l’avait touché, ne lui avait fait l’amour mais je me sentais coupable car elle c’était empêché de vivre pour moi et c’était la plus belle preuve d’amour qu’elle pouvait me faire après ça le fait d’être retourné avec elle sans attendre était encore plus facile à accepter, j’avais vraiment pas besoin de savoir si nous devions retourner avec elle j’étais sur de moi, enfin j’étais sur d’elle mais j’avais tellement peur qu’elle soit dégoûté de moi quand elle apprendra petit à petit ce que j’ai pus faire avec des filles ou autre même si elle se doute déjà et que je lui ai avoué elle ne sait pas tout comme le fait que j’ai enlevé la virginité d’une fille qui était saoule même si moi aussi je l’étais et que je m’en rendais pas compte je ne l’avais pas violer non plus ce n’est pas mon genre. Puis ce mettant sur la pointe des pieds elle me déposa un baiser sur les lèvres et je fermais les yeux savourant cette instant tout était parfait comme les comptes de fée et je voulais que cela dur pour toujours j’avais trop souffert, j’avais eu ma dose et maintenant je voulais qu’on me laisse être heureux avec la femme que j’aime.

    Puis elle me demanda si je voulais aller ailleurs, chez elle, mon cœur ce remit à battre à nouveau elle et moi ? C’est bizarre quand une fille me demande ça je pense qu’à une chose la mettre dans mon lit sans me soucier de rien et là j’avais peur, oui j’avais peur de me retrouver avec elle toute seule, si on m’avait dit qu’un jour j’aurais peur d’être avec une fille tout seul, j’aurais jamais cru. Mais c’était bien le cas j’avais vraiment peur de me retrouver tout seul avec elle. Que devrais je faire parler sans la toucher ou allions nous le faire après sept ans ? J’en avais vraiment envie d’être qu’avec elle mais j’avais si peur aussi. J’acquiesçai tout de même d’un petit sourire pour lui dire que c’était oui même si j’avais peur maintenant nous étions de nouveau un couple et il fallait qu’on aille de l’avant on avait déjà perdu 7 ans on avait plus une seconde à perdre alors il faudrait bien aller à cette étape elle et moi seulement. Elle me prit la main puis nous partions vers la table ou mes potes et ceux de Rosie était et elle prit son sac en disant à Sarah qu’elle partait. Elle lui donna de l’argent pour qu’elle prenne le taxi et pour pas qu’un des mecs saoulent la ramène c’est ce que j’aimais chez cette fille, elle prenait soin de ses amis et faisait attention à eux. Mes potes me regardaient en faisant des gestes du genre « celle-ci tu va la mettre dans ton lit » et en faisant des gestes plutôt sexuelles. J’en attrapais un le plus idiot comme d’habitude le levant de mes mains de sa chaise et lui décollant une droite, tout le monde était surpris et je rajoutais :

    « Ce n’est pas comme ci je vous n’avez pas prévenu les mecs, une fois deux fois et sans compter les autres mais il y a un moment faut plus me chauffer et vous le savez maintenant on se voit demain et on a des choses à mettre au clair »

    Ils étaient plutôt surpris de ce que je venais de faire m’attaquer à un des miens mais les autres branchaient pas car il comprit vraiment que cette fois je déconnais pas avec Rosie et que c’était sérieux même si ils avaient du mal à l’admettre ils devaient ce rendre à l’évident et d’ailleurs Riley me regarda dans les yeux et bien que je venais de lui foutre un coup il me lança un « désolé mec » il avait bien compris en même temps on dit les choses une fois deux fois au bout d’un moment faut pas chercher non plus je parle avec la parole mais au bout d’un moment ses mes mains qui parlent. Les mecs me disaient « a demain mec » ils avaient déjà hâte de me voir pour qu’on s’explique et après tout ils avaient le droit à des explications sur qui était cette Rosie pour me mettre dans des états pareilles. Je regardais ensuite Rosie dans les yeux lui déposait un baiser sur la tête et la prit par la taille en lui disant :

    On y va ..

    Puis nous quittions cette boîte en direction de chez elle et j’avais toujours cette boule au ventre cette peur mais je savais qu’elle serait à la hauteur pour que je me sente bien…


THE END
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé est fier de vivre au Québec







MessageSujet: Re: This night gonna be a good night featuring Zack   

Revenir en haut Aller en bas
 

This night gonna be a good night featuring Zack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TAKE ME AWAY :: THE SUBURBS :: 
divertissement & centre commerciaux
-